Pourquoi je n’ai jamais été à l’aise avec mes études ?

Bonjour à toi. J’étais en train de cogiter, seule, de remuer le bazar de mes pensées, et je me suis dis que j’allais partager tout ce méli-mélo avec toi. Je ne pense pas que je suis la seule à me poser cette question. Mais j’aimerai bien savoir quelles sont les réponses que vous avez trouvé.

Pourquoi je n’ai jamais été à l’aise avec mes études ?

# Le système de l’éducation

Je n’ai jamais totalement adhéré au système de l’éducation française. Et pourtant au final, je finirai dans ce système -sans jamais y être sortie, puisque je veux être professeure des écoles. Quel paradoxe !

Posons nous deux seconde. L’éducation, c’est quoi ? Si on réfléchit bien, ça devrait être tous les outils -j’inclu aussi les personnes- qu’un être humain a besoin pour accéder au savoir.

Pourquoi je dis outils. Prenons l’exemple de l’élève et du professeur. Pour moi, le professeur ne devrait être qu’un moyen, une aide parmi tant d’autre pour que tout le monde puisse apprendre ce qu’il souhaite. Alors qu’aujourd’hui, on est face à un système qui nous impose des programmes parfois vraiment à côté de la plaque, avec des profs qui se mettent en position de supériorité. Alors que ce serait tellement mieux si chacun pouvait apprendre ce qu’il a envie d’apprendre, au moment où il a envie de l’apprendre, comme il a envie d’apprendre, sans qu’il ait la contrainte d’un diplôme -qui, avouons-le, ne sert à rien et fait perdre quelques années de vie aux étudiants. Cependant, je ne remets pas en cause le fait qu’il faut qu’une personne ait les bases -savoir écrire, lire et compter. Mais savoir la formule de l’Olivine, excusez-moi mais qu’est-ce qu’on s’en fout. A la rigueur, ça pourrait être de la culture générale. Mais là, ce devrait être à chacun de se la construire, en fonction de sa propre curiosité.

# Un savoir qui n’est vraiment accessible que par une élite

Je vais prendre l’exemple des sciences et notamment des publications scientifiques. Si il n’y avait pas des sites dans l’illégalité tel que Sciences Hub, les étudiants seraient obligé de payer pour avoir accès à chaque article qu’il voudrait consulter -et c’est la même chose pour les chercheurs. Ce n’est pas normal. Je suis peut-être un peu extrême, mais le savoir devrait être gratuit -tout comme les soins, mais là, je m’égare un peu. Légalement, seules les personnes qui ont de l’argent à dépenser -ou dans ce cas, à jeter par la fenêtre-, une élite, un petit nombre de gens, ont la capacité de détenir la « vérité » et la connaissance. Est-ce que c’est vraiment normal ? Pourquoi une personne sans argent ne pourrait-elle pas connaître les avancées sur les études concernant les cellules souches, si elle en a envie ? Dans d’autres domaines, pourquoi toi, littéraire, tu devrait payer des milles et des cents -ce qui est le cas aujourd’hui- dans des dizaines voire centaines de romans pour étudier l’art de la langue au cours de l’histoire ? Je me répète, mais je trouve ça aberrant et scandaleux.

# Devoir faire des choses avec et pour des gens qui se croient au dessus de tout et qui ne te respectent pas

Une chose que j’ai vraiment observé à partir du collège, c’est que ces personnes qui se nomment professeur ne sont pas vraiment vu comme des personnes ayant réussi socialement, donc ils en profitent pour se placer au dessus de leurs élèves. Que ça peut être agaçant, ce genre de comportement. Certe, tous ne sont pas comme ça, et heureusement. Mais devoir rendre un travail pour être noté -ce qui est « normal », même si ça ne l’est pas tant que ça- par une autre personne qui est on ne peut plus subjective et qui peut te mettre plus bas que terre si ça lui chante, il y a quoi de légitime, là-dedans ?

Passons le passage des profs, mais ce qui m’énerve tout autant, c’est les travaux de groupe pour faire des travaux de groupes, sans qu’il y ait de véritable réflexion derrière. Surtout que quand tu tombe sur le mauvais groupe, tu es pas dans la merde. A la base, l’école, c’est pour enrichir ses connaissances, pas pour faire un travail de manager. Surtout que les gens ne savent pas travailler en groupe. Donc je veux bien exposer mes idées et partager avec les autres, mais après, c’est chacun qui enrichi -ou pas- son savoir.

# La notation : une erreur fatale

J’apprécie fortement le fait de faire des bilan pour savoir où on en est (ce qui se fait de plus en plus en école primaire). Mais avoir des contrôles et être noté, je trouve ça contre productif. Ces notes que l’on a tout au long de l’année ne reflètent pas du tout le parcours que l’on a effectué. Un élève peut avoir un 0 si il n’a rien compris à l’examen, mais ça ne veut pas dire qu’il n’a rien compris ou rien acquis du tout. Et le fait de faire une moyenne de toutes ces notes, ça ne reflète vraiment rien du tout.

Ce qui devrait être fait, c’est que chacun apprend à son rythme, assimile comme il le peut. Tant pis si tout n’est pas acquis. L’important, c’est d’avoir accès à la connaissance. Après, c’est à nous d’en faire quelque chose pour que ça nous serve vraiment.

Après, pour les compétences de bases, il y a des moyens d’évaluer l’évolution sans faire d’examens qui n’ont aucun sens et sans mettre de note qui ne reflètent pas cette évolution.

# Ma philosophie : il vaut mieux être ouvert d’esprit et être curieux de tout que calé sur un sujet et se mettre des ornières

Quelque chose que je mets un point d’honneur à respecter, c’est d’être curieuse de tout, et de ne pas me laisser entraîner dans un seul sujet que je rabâche sans cesse. Il faut rester ouvert d’esprit pour ne juger personne. Et pour ça, il faut savoir être un touche à tout pour mieux comprendre l’autre.

Voilà, je pense avoir fait le tour de la question. Cet article, c’est des pensées en vrac sur ce problème que j’ai avec les études. Et toi, tu as aussi des problèmes ? Tu penses que les choses peuvent être améliorées ? Ou bien tout est bien comme c’est ? Je te laisses avec ces questions. Si tu veux partager cet article, vas-y, fais-toi plaisir. En attendant, je te dis à la prochaine fois pour un nouvel article. Ciao.

Publicités

6 réflexions sur “Pourquoi je n’ai jamais été à l’aise avec mes études ?

  1. La cueillette d'une roussette dit :

    Un article très intéressant où je ne partage pas ton avis sur tout mais tu soulèves de bonnes réflexions 🙂 Par contre comme toi je déteste les travaux de groupe car forcément tout le monde ne travaille pas, c’est toujours toi qui te retrouve à tout faire et à la fin la note n’est pas superbe car pas représentative de l’ensemble du travail du groupe… C’est dommage… Frustrant et depuis toujours je n’aime pas !!

    Aimé par 1 personne

  2. kabri dit :

    Je n’adhère pas à l’intégralité de l’article mais il pose de bonnes questions, en particulier sur l’évaluations des connaissances
    J’ai, grâce à cette lecture, appris ce qu’était l’olivine.
    Merci, bon courage pour vouloir enseigner, j’ai renoncé il y a des années …

    Aimé par 1 personne

  3. shynaakiss dit :

    article intéressant même si je ne suis pas d’accord sur certains points ( quand on a un 0/20 en maths c’est qu’on a ni compris l’exam ni le cours tout court)
    mais ayant fait mon élémentaire aux pays-bas, je suis d’accord pour dire qu’il y a des changements à adopter.

    Aimé par 1 personne

  4. Petit pois dit :

    Ton article est vraiment intéressant et j’avoue me reconnaître dans ce que tu dis.
    Je penses également que l’on devrait dès le plus jeune âge aider les enfants à apprendre ce qui les intéresse au moments même plutôt que de s’en tenir à un programme qui ne peut pas convenir à tout le monde (si ce n’est à personne). Ce type d’éducation où les professeurs sont des « outils » qui aident l’enfant dans son apprentissage mais sans lui imposer quoi que ce soit est une des bases des écoles Montessori mais malheureusement ces écoles sont encore rare et onéreuses car pour que le concept fonctionne il faut un nombre restreint d’élèves. J’espère voir ce genre d’école et de méthode d’éducation se rependre parce qu’il est vraiment intéressant d’apprendre à réellement écouter les besoins et envies de l’enfant plutôt que de les étouffer au profit d’une éducation merdique dans laquelle les élèves se sentent justes obligés d’apprendre (ce qui ne donne pas du tout envie) et ont l’impression d’être nuls si ils n’ont pas une bonne note…
    En parlant de ça : mention spéciale sadisme à ces profs qui rendent les copies de la meilleure à la plus mauvaise note 😡

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s